Banc d’essai – Vero

Test bench - Vero - une

Vero icon - introChaque mois, un nouveau média social tente de percer le marché. La plupart du temps, on n’en entend même pas parler. Parfois, certains d’entre eux réussissent à faire parler d’eux, mais disparaissent après quelque temps sans vraiment réussir à percer. Et rarement, un chanceux réussit à s’en sortir et à atteindre le grand public.

Vero pourrait être l’un de ces rares.

Comment fonctionne Vero

Vero - comment fonctionne Vero
Écran de partage

Le fonctionnement de Vero est assez simple. Bien qu’il soit principalement utilisé par des artistes en ce moment, l’application se veut plus de style généraliste. On peut y partager de simples commentaires, des images, des liens, ainsi que du matériel visuel ou auditif.

Il suffit de créer un compte, et de l’activer en confirmant par courriel. La section d’informations personnelles est assez simple : une photo et une courte bio. Ne reste plus qu’à se connecter à d’autres personnes ou entreprises.

Puis vous pouvez catégoriser vos publications par thèmes ou par collections.

Pourquoi lui plutôt qu’un autre?

Vero - Pourquoi luiBien qu’a priori Vero semble assez semblable à Facebook ou à d’autres plateformes, il possède des caractéristiques qui le rendent unique. Et c’est peut-être ça qui fera en sorte qu’il réussira là où plusieurs ont échoué.

Tout d’abord, il n’y a pas de publicité. Non, votre fil d’actualité ne sera pas une série d’annonces de produits. C’est d’ailleurs de plus en plus agressant sur Facebook. Sur Twitter, on n’y échappe pas non plus. Et la compagnie dit ne jamais avoir l’intention de mettre de la publicité sur la plateforme.

Et le point qui pourrait attirer le plus d’utilisateurs en ce moment : Vero ne vend pas vos données personnelles… Mais comment Vero fait-il donc des sous? Le point qui pourrait lui nuire est là. Pour le moment, le média social est gratuit. Mais bientôt il sera payant pour ceux qui veulent s’inscrire. Le modèle peut marcher à partir du moment que la plateforme offre une bonne expérience. Combien le service coûtera-t-il? Ça, ce n’est pas indiqué. Donc faites vite si vous voulez profiter du prix « 0 ».

Peut-il rivaliser avec Facebook?

Vero peut-il rivaliser avec FacebookVoilà la grande question…

Facebook est un géant. Mais un géant ébranlé, en ce moment. Les gens sont de plus en plus préoccupés par leurs données personnelles. Donc, si Vero reste transparent et que les données sont effectivement gardées privées, il y a une belle possibilité de réussite.

Vero - Peut-il rivaliser avec Facebook
Écran de profil

Le visuel est magnifique. Beaucoup plus joli que celui de Facebook, de Google + ou de Twitter. Le turquoise et blanc sur fond noir donne un fini incroyable.

Au niveau des abonnés, les options sont aussi assez différentes. Les gens avec qui on est en contact peuvent être classés en amis proches, amis ou connaissances. Et si vous ne connaissez pas la personne, mais que ce qu’elle fait vous intéresse, vous pouvez simplement la suivre.

Et les options de partages sont aussi multiples. 6 options sont offertes (en plus du simple commentaire) : photo/vidéo, lien, musique, film/tv, livre et lieu.

Conclusion

Donc, la grande question… Y être, ou ne pas y être?

Moi sur Vero
Mon profil
Vero Giracom
Profil de Giracom

Si vous êtes un artiste en art visuel, inscrivez-vous à coup sûr. Sinon, ça dépend de votre niveau de curiosité. Mais je crois vraiment que Vero a du potentiel. Moi, j’y suis et Giracom y est.

Venez nous y rejoindre!

 

Si vous avez aimé, partagez le!

2 thoughts on “Banc d’essai – Vero

    1. Pour vous inscrire, vous devez télécharger l’application mobile. Sur l’accueil, il y a l’option de connexion et l’option d’inscription.C’est parfois ardu. La grande demande fait en sorte que ça plante parfois lors de l’inscription et il faut recommencer. Mais une fois l’inscription faite, l’application fonctionne à merveille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *